Comment savoir si son idée est bonne ?

Un développeur qui entreprend

Comment savoir si son idée est bonne ?

idea

Tu as une idée mais tu ne sais pas si c’est la bonne? Tu veux attendre d’avoir la meilleure idée du siècle avant de te lancer?  Une chose est sûre, ce n’est pas en réfléchissant dans ton coin que tu auras la réponse. Une idée n’a aucune valeur si tu ne te lance pas.

L’objectif de cet article est de trouver des personnes qui vont bien vouloir acheter notre produit ou service

il faut passer à l’action !

La bonne idée est celle que tu mets en pratique, il n’y a pas de mauvaises idées car au fur et à mesure ton idée va évoluer, changer, tu vas pivoter et à la fin, ton idée ne sera pas la même que celle de base voir totalement opposée. Ce comportement est tout à fait normal car plus tu en sauras sur le domaine qui entoure ton idée, plus tu auras de nouvelles idées et pourras identifier une réelle opportunité à un endroit que tu n’aurais jamais imaginé auparavant.

Bon évidemment il faut rester réaliste, si tu souhaites inventer la prochaine voiture volante ou le prochain chargeur de téléphone qui marche en faisant couler l’eau ton robinet ce n’est pas gagné d’avance et cela te demandera beaucoup de moyens.

L’importance de l’équipe

Si tu es tout seul et que tu souhaites le rester c’est ton choix et je ne peux que le respecter mais il va falloir interagir le plus possible car ton idée et le produit ou service qui en découle n’est pas celui que tu imagines, ce produit n’est pas fait pour toi et tu ne l’achètera pas.

C’est la qu’une bonne équipe est importante, une bonne équipe est une équipe complémentaire en terme de compétences mais surtout qui s’entend bien car dans la plupart des cas les startups échouent non pas à cause de leur idées mais des relations humaines entre les associés.

Une bonne équipe te permettra d’avancer bien plus vite et de rendre une idée qui paraîtrait mauvaise, en quelque chose de magique. À l’inverse, une mauvaise équipe n’ira pas très loin même avec la meilleure des idées.

Lorsqu’un investisseur va investir de l’argent dans une startup il dit généralement qu’il investit plus dans une équipe que dans une idée, à prendre ou à laisser.

Répondre à un problème 

Toutes les startups ne répondent pas à un problème mais c’est une très bonne base pour imager ton idée et trouver une réelle solution. Généralement une solution découle d’un problème c’est pourquoi il est important de bien l’identifier. Il est à noter que plus ce problème est douloureux pour ton client, plus l’achat sera facile à effectuer de sa part.

Parler de son idée, de sa solution et du problème auquel tu réponds

“J’ai une trop bonne idée donc j’en parle pas car on va me la piquer” est une phrase que l’on entend beaucoup (malheureusement). (Heureusement) ça n’arrive jamais ou dans moins de 1% des cas. Parler de ton idée est un très bon moyen d’avoir des retours de la part des personnes autour de toi. Une équipe est importante pour concevoir une solution et “Brainstormer autour d’une idée” mais l’équipe est trop proche de l’idée, elle en parle tous les jours. Une personne “Lambda” se posera des questions que toi et ton équipe ne vous serez surement jamais posé.
D’autre part, il y a toujours de la chance dans la réussite d’une startup, en parler aide à provoquer cette chance qui fera décoller votre startup !

Définir sa cible avec précision

Parler de ton idée c’est bien, mais à un moment il va falloir la valider (on est quand même là pour ça !).
Pour ce faire, il te faudra identifier ta clientèle cible avec précision, certaines personnes vont même jusqu’à dresser un profil type de client appelé aussi “Persona” en définissant ses habitudes de consommations, ses traits de personnalité, etc… Connaître sa cible te permettra de savoir comment s’adresser à elle pour lui vendre ton produit mais dans un premier temps cela te permettra de passer à la prochaine étape !

Interroger sa cible et interagir avec eux

Parler de ton projet à tout le monde est une bonne chose, tu obtiendras des retours constructifs, des questions que tu ne te poses pas forcément, tu rencontreras surement des personnes utiles dans le développement de ton entreprise alors continues à le faire mais maintenant tu connais ta cible. C’est cette dernière qui détient les informations en or dont tu rêves tant, c’est avec elle que tu auras la plus grande valeur ajoutée lors de vos échanges. Prépare des formulaires composés de questions avec de réels objectifs derrière. Prépare toi également à pivoter, ou tirer un trait sur ta solution – cela peut être un faux problème mais si ta cible te confirme un réel intérêt ou te propose même de nouvelles idées tu auras tout gagné !

Se former, se former !

Plus tu en sauras sur ton sujet, plus tu répondras à des questions techniques ou juridiques par exemple qui peuvent être sans réponses et potentiellement un frein pour votre solution tant rêvée. Plus tu en sauras, plus tu seras à l’aise pour présenter ta si belle solution et cela t’évitera de te retrouver sans voix après une question.

Observer la concurrence

Va voir ce que les autres font, inscris-toi à leur newsletter, crée un compte sur leur plateforme mais ne faites pas qu’un simple copier coller de leur business, j’ai fait exprès de mettre cette étape un peu plus loin car il est important que tu aies ta propre idée de ta solution en fonction de ton travail en interne et des retours de ta cible. Évidemment si votre concurrent fait des choses bien, fais les en mieux ou ne le faites pas, trouves autre chose et démarques-toi !

En te démarquant tu auras une vraie valeur ajoutée et en plus de connaître sur le bout des doigts tes concurrents, tu sauras persuader ta cible de venir chez toi et pas chez eux (d’autres actions entrent en jeu comme le référencement par exemple mais la base est ici). 

Perdre le moins de temps possible à sortir un produit basique pour avoir des retours rapidement

Bien souvent il faut passer à la réalisation et produire un échantillon de son produit. On appelle cet échantillon MVP (Produit minimum viable en français), tu feras ensuite tester ton MVP à ta cible. On rappelle que c’est elle qui va l’utiliser, c’est donc elle qui détient toutes les informations en or que tu souhaites. Plus tu lances ton MVP tôt, plus tu auras des Feedbacks* tôt. La grande erreur est d’attendre que le produit soit au point selon toi avant de le lancer, rappelons que tu ne seras pas l’utilisateur de ta solution et même si tu prétends savoir ce que tu veux, c’est ta cible qu’il faut écouter.

Le MVP aidera aussi les investisseurs (si tu choisis d’en contacter) a mieux comprendre et imaginer ton produit.

Conclusion

Ton idée ne vaut rien tant que tu ne la réalises pas, alors lances-toi et si ton idée n’est pas validée tu en trouveras une autre. Tu deviendras encore plus efficace pour tester tes idées par la suite.

L’équipe est importante, entoures-toi bien et tu n’auras plus besoin d’idées pour te lancer.

Ne te contentes pas de ce que tu penses, oui c’est une base, cette base est importante mais ce que ta cible t’apportera à bien plus de valeur alors n’hésite pas à la questionner et en parler autour de toi !

* Commentaire constructif à ne pas prendre personnellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *